Home » Articles posted by Bruno

Author Archives: Bruno

Exocet à la soirée ZEN 2014

Crédit Photo : Vert MarineSamedi 22 Février 2014, de 20h à 22h30, la piscine de Ste Pazanne a été le temple de la relaxation  et de la détente. En effet,  à l’heureuse l’initiative d’Aqua retz, une soirée  « Zen » a été pensée et organisée. Bougies, lumières feutrées et bassins peints de photons diaphanes multicolores, imposaient une ambiance apaisante.

Activités de Hammam, de massage, d’ostéopathie, etc… étaient présents pour saper les troubles et les contractions douloureuses du système musculo-squelettique.

Exocet, sur demande du responsable de la piscine, était présent. Blocs  gréés, palmes soigneusement ordonnées par taille, l’équipe était prête. Cette soirée a réuni l’ensemble de nos moniteurs  qui ont pris soin d’accueillir pas moins de 24 personnes en baptême. Ces derniers se sont déroulés dans la bonne humeur malgré une fébrilité naissante, tout à fait compréhensible,  de certains candidats. La  majorité des bulles a été faite par la gent féminine, un petit clin d’œil à Nelly, une personne de l’âge d’or qui a chaussé les palmes avec brio.  Le sourire conquis et les yeux pétillants du baptisé était à chaque sortie du bassin, la récompense ultime pour l’ensemble du team d’Exocet.

Crédit Photo: Vert Marine

Un Team, discrets, efficaces. Notre couple, Maël et Jérôme au gréage d’urgence et à la gestion des blocs. Notre Sonia aux diplômes et aux coordonnées pour les photos. Aux prises de vue sous-marine, notre plongeur et apprenti photographe, Victor. Nos moniteurs, Isabelle, Patrick, Fred, Charles, Richard et en soutien à équiper les candidats au baptême, notre ami Antoine et en « pom pom girl » Emma.

Pour clôturer et honorer son baptême, chaque candidat s’est vu remis un certificat fédéral de baptême et recevra par mail une photo de son exploit sous-marin.

 

Bruno de Saint Helzéard

 

 

Crédit Photo : Vert Marine

Exotiades 2013

« Citius-Altius-Fortius » comme disait en son temps, l’illustre Pierre de Coubertin…

Hier, en ce 19 décembre 2013, sous l’hospice d’une soirée pluvieuse et en préambule des fêtes de Noël, se sont déroulés les premiers jeux aquatiques d’hiver du club de plongée Exocet.

Ces Exotiades (à prononcer « siades ») inspirées de la réflexion féconde et fertile de notre ami Fred, que nous louons tous…  (Ça c’est de la pommade ou j’y connais rien, hein ?). Ces Exotiades, disais-je, ont été la scène éblouissante de palmages virils et acharnés ! (et c’est peu dire… Bonjour les ecchymoses pour ceux qui étaient placés derrière, un peu comme pour la retraite de Russie (1812) mais ceci est un autre sujet…)

Les nageurs, les pompiers, les aspirants niveau 1, les encadrants  du club furent regroupés en 4 équipes et  en une plèbe grouillante, bouillante et revancharde, prête à en découdre…

4 équipes, 4 têtes de liste, 4 encadrants (et pas des moindres, ma bonne Josette !) 4 frondeurs indisciplinés de la plus belle eau, 4 druides de la tricherie qui ont mis bien à mal la moralité immaculée de votre narrateur et serviteur (et toc ! Ça, c’est fait ! )

Une pléiade de jeux d’eau, « les foulards », « la balle de ping-pong », « l’architecte »,  « le déménageur », « le baccalauréat », etc… Ces exercices aux allures champêtres et ludiques, cachaient en réalité un programme physique bien complet.

C’est le Jurassique Park du substantif musculaire : Le grand fessier, le semi-tendineux, le plantaire, le long fibulaire, le soléaire, le long adducteur, le tenseur du fascia lata, le sartorius, et bien d’autres, une trentaine au total, furent mis à contribution pour réaliser ses épreuves (étonnant ! Non ?)

Des anecdotes…

« La tricherie est acceptée, mais faut pas se faire avoir » annotait Fred sur ces tablettes.

Nous ne parlerons pas de Patrick (Not’e maît’e bien aimé !) qui a judicieusement coincé la balle sur la planche lors du jeu de « la balle de ping-pong », astuce reprise bien entendu par l’ensemble des concurrents (C’est un exemple notre président! Hein Sonia ?)

Parlerons nous de la voix de stentor de notre Charles, qui tel un cerf en rut, au fin fond d’une forêt du Berry un soir de pleine lune, bramant ses amours à sa belle, couvrait de par sa verve, les heureuses explications d’un des meilleurs arbitres fédéral de la ligue nationale d’Exocet.

Serait-se dénoncer Richard (Not’e Dieu à tous !) que de décrire les appuis répétitifs, pourtant interdit, sur le bord du bassin ?

Et parlerons-nous d’Isabelle (ben oui !) qui plutôt que d’aller en apnée, noter les réponses  sur la tablette immergée du jeu du baccalauréat, adopta sa propre maxime, « si tu ne vas pas à la tablette, que la tablette vienne à toi » (sic) efficace certes, mais cela coûta 3 points de pénalités à son équipe.

Par ailleurs après visionnage des vidéos, 1 point de pénalité a été appliqué à l’équipe de Patrick à effet rétroactif, force est de constaté que ce dernier renseignait son équipe sur le déroulé du jeu avant  les arbitres. A ce titre, il a été pénalisé.

 

Les scores :

L’équipe de Patrick, 16 points (en eurovision) The team of Patrick, sixteen points

L’équipe de Richard, 10 points (en Eurovision) The team of Richard, ten points

L’équipe d’Isabelle, 8 points (en Eurovision) The team of Isabelle, eight points

L’équipe de Charles, 11points (en Eurovision) The team of Charles, eleven points

 

Le podium :

En 4ième et dernière position, l’équipe d’Isabelle.

En 3ième et avant dernière position, l’équipe de Richard.

En 2ième position, l’équipe de Charles.

En 1ière position et vainqueur, l’équipe de Patrick.

Pour refermer la page de l’actualité de cette première Exotiade, bien que rudoyé par les flots tumultueux de la piscine de St Pazanne, il est de circonstance de conclure par une sage citation de Monsieur Fernand, dit le gugusse de Montauban (les tontons flingueurs – Georges Lautner – 1963)

« L’essentiel ce n’est pas de gagner. Non ! Non ! Ce n’est pas de gagner… »

Mille remerciements à tous les concurrents pour avoir participé avec ferveur à cette première Exotiade.

Remerciements particuliers, à Anne-Julie, Ludivine, Patrice, Fred, Jérôme  pour leur aide précieuse à l’arbitrage.

Merci à France-Exocet moyens-vidéo pour ces images,  avec à la régie, Jérôme et à la prise de vue Antoine.

Bruno.

Récit de l’aventure du sieur Charles Le Comte !

– Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
Tant, à nous voir…
– Ooh Rodrigues, tu te calmes ! Tu te trompes de sujet, ce n’est pas le Cid !!!
– Mais pourtant, eeuh… Nous partîmes…
– Oui vous partîtes mais pas à cinq cents, couillon ! Mais à deux !! Et puis tu n’es pas Pierre Corneille mais juste le narrateur !
– Bon, ben nous partîmes quand même à deux, en ce dimanche 17 avril 2011, à la piscine Gloriette de Nantes, rejoindre une équipe de stressés de la plus belle eau (pour des plongeurs, normal bonne visi !) pour la cession d’examen initiateur 2011 du CODEP 44.
Notre poulain, briguant le E1, le sieur Charles Le Comte, N2 de son état, le Barracuda du club de plongée « EXOCET » allait enfin nous montrer de quoi il était capable !
Une figure de vainqueur, une verve aussi aiguisée qu’un Cyrano (ne lui manque que le nez !) qu’on le vit, nonchalamment déambuler sur les bords du bassin.

Il y a eu moult instants de solitude, plongé dans un abysse de réflexion, torturé par le doute et le questionnement des moniteurs…

Redoublant de courage, il traversa les épreuves comme un titan, l’œil vif (voir les photos du mannequin), le front haut, ainsi il fit fi de « l’orga-péda », de la « péda » et de l’épreuve du mannequin ! Ce dernier a qui dès sa remontée en surface, par dérision, il accorda un baiser sur sa joue froide de polymères synthétiques.

En un dernier combat avec le temps, nous dûmes fébriles, le sourcil haut (surtout pour lui), attendre les résultats…

Tel le preux chevalier, il reçut (non pas les palmes qu’il a déjà ridiculement vertes fluo…), avec modestie le précieux document qui font de lui, je cite notre Présidente du CODEP : – la cheville ouvrière de l’enseignement de la plongée…